Les militaires dominicains retirés : Jocelerme Privert dérouté, Daly Valet prend une dose d’audace 16

14572793_880372898760098_3650933208273741366_n

 

L’aide dominicaine, sollicitée par Jocelerme Privert et qualifiée d’« empoisonnée » par des patriotes les plus avisés, a été démilitarisée, a appris Equilibreur. Alors que leur présence a été fermement démentie par notre fameux ministre Pierrot Délienne, les militaires de la République Dominicaine ont quitté le sol haïtien, a rapporté le ministère dominicain de la Défense.

Les réseaux sociaux, certains sénateurs, le président de la Chambre des députés et d’autres acteurs de la vie nationale ont, contrairement aux journalistes pro Privert, le mérite d’avoir dénoncé et combattu le projet – bilatéral – d’établissement des bases militaires dominicaines sur la terre des pères fondateurs de la Nation haïtienne. Sous prétexte de solidarité suite au passage de l’ouragan Matthew.

24 heures après ce déguerpissement, Daly Valet se dit « farouchement contre la présence de soldats dominicains sur le territoire national haïtien ». Un vrai coup d’audace du conseiller de Jocelerme Privert qui cherche apparemment à se tirer d’affaires sur facebook. « Ma position sur ce dossier est bien connue au Palais dès le début. L’avenir nous en dira plus… », écrit le journaliste et propriétaire de Radio TransInter. Vrai ou faux ?

De toute façon, quand un fervent conseiller de la trempe de Daly Valet exprime son désaccord avec son patron sur la place publique, il faut bien croire que les violents ne s’accordent plus. Bientôt on saura probablement ce qui se passe effectivement au Palais national entre les deux hommes.

Restons dans le sujet de déploiement choquant des militaires dominicains sur la terre des héros de l’Indépendance. « Je maintiens, entre-temps, ma position de départ exprimée ouvertement et connue de nos plus hautes autorités : l’aide dominicaine ne devrait point servir de Cheval de Troie à des voisins en mal de puissance et de revanche historique », a rappelé le journaliste-conseiller qui avait jusqu’ici cautionné les dérives du Palais national.

Dérouté, Jocelerme Privert a tenté samedi dernier de justifier la présence des militaires dominicains sur le sol national. Celui qui occupe arbitrairement le Palais présidentiel depuis le 14 juin 2016 explique que ces soldats se trouvaient sur la terre de nos ancêtres pour sécuriser leurs équipements et que cette présence ne devait déranger quiconque. Ses arguments : notre pays ne peut pas répondre aux besoins des Haïtiens ; des militaires d’autres Nations sont aussi présents dans le pays ; les autorités haïtiennes n’ont pas la capacité de sécuriser les biens et les équipements dominicains.

Par cette explication irresponsable, Privert n’avoue-t-il pas clairement que lui et son équipe ne sont pas à la hauteur pour assurer la sécurité des Haïtiens voire gérer les relations géopolitiques des deux peuples ayant des contentieux non négligeables ? Qu’est-ce qui se cache derrière cette attitude désobligeante à piétiner les rapports socio et politico historiques d’Haïti avec la République voisine?

Shares 0

Leave a Reply