« L’entourage de Privert fait peur », dixit Marie Lucie Bonhomme

marie_lucie_bonhomme-600x380

Les médias qui avaient applaudi et célébré l’arrivée de Jocelerme Privert à la présidence avec un mandat provisoire, commencent-ils à ouvrir les yeux ? Après les directeurs d’opinion Jean Monard Métellus de Radio Caraïbe, Marco Jean Présimond et Gary Pierre Paul Charles de Scoop FM, c’est au tour de Marie Lucie Bonhomme de Radio Vision 2000 d’exprimer publiquement lundi, à l’espace « Invité du jour », son inquiétude « pour l’avenir du pays avec un président Privert au pouvoir », pour répéter les termes utilisés en début d’avril par Jean Monard Métellus lui-même.

 

« L’entourage de Privert fait peur », lâche, en effet, comme un cri d’alarme, la journaliste senior de la station de Lalue, propriété de Léopold Berlanger, actuel président du Conseil électoral provisoire. Elle veut faire sûrement allusion aux groupes lavalassiens qui envahissent le Palais national et dont l’obsession est de s’accaparer du pouvoir en boudant catégoriquement l’accord du 5 février. D’autres médias de l’ANMH qui faisaient partie de l’opposition sous Martelly s’inquiètent, mais n’osent pas l’exprimer pour les raisons que tout le monde sait. Ils se rappellent sans doute de quoi sont capables les lavalassiens.

 

C’est une journaliste un peu coriace qui a interviewé l’ancien sénateur Kelly C. Bastien, candidat au Sénat (Nord) et conseiller du président provisoire Jocelerme Privert en matière de santé. Un invité dont les réponses à certaines questions pertinentes ont laissé entrevoir un certain malaise.

 

Sur le conflit existant entre les acteurs politiques à propos des élections, le conseiller de Privert laisse entendre qu’il n’a rien à voir aux planifications relatives à la mise sur pied de la commission de vérification que veulent imposer certains. Quand la journaliste attire son attention sur les dénonciations de plusieurs secteurs au sujet de l’élaboration des termes de référence dont la qualité est mise en doute, il préfère défendre la sous-commission dont les membres ont pris précédemment des positions claires contre les résultats des dernières élections.

 

« Pou konbyen tan nou la ? », demande et insiste l’interviewer, concernant la durée du mandat du locataire provisoire du Palais national. Le conseiller estime perplexe que le CEP doit prendre des dispositions afin de publier le calendrier électoral. Ce qui est la principale revendication de PHTK qui annonce d’ailleurs une nouvelle manifestation pour ce mardi.

 

Dans cette interview, l’épouse de Pierre-Louis Opont, ex-président de l’organisme électoral, rappelle à plusieurs reprises à son invité que le président provisoire n’a qu’une seule mission : organisation des élections. Elle cite par ailleurs Keneth Merten et John Kerry, respectivement coordonnateur spécial pour Haïti au département d’Etat américain et vice-président des Etats-Unis. Selon ces officiels, l’équipe provisoire doit finaliser coûte que coûte le processus électoral enclenché en 2015 pour élire un nouveau président constitutionnel.

 

« Je n’ai pas signé l’accord du 5 février pour encourager la violation des droits individuels. Combien de fois ne vous est-il pas arrivé, Monsieur le Président provisoire,  de vous prononcer dans des domaines qui ne sont pas les vôtres, en déni des prérogatives et responsabilités des institutions légalement constituées. En déclarant par exemple, plus d’une fois, aux membres du PHTK que leur candidat à la Présidence est classé en 5eme position alors que vous n’êtes pas membre du Conseil électoral ! Qui donc comptez-vous classer en première position, Monsieur le Président? », écrit l’ex-président Michel Martelly, dans une lettre adressée vendredi dernier à Jocelerme Privert, sous la panique depuis.

 

Stay SWITCH for more info…

 

 

We appreciate your comments and suggestions!

 

SFMH!

 

Epi Nou Switch!

 

 

Sylvia George- equilibreur

Shares 0

Leave a Reply