La présidence condamne toute distribution partisane et politique de l’aide humanitaire

arton20768

La présidence dénonce fermement tout détournement et accaparement de l’aide humanitaire au détriment des personnes « les plus nécessiteuses », dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

L’exécutif rappelle à tous les acteurs concernés que la gestion et la distribution de l’aide doivent se faire de la manière la plus équitable qui soit.

Des instructions ont été passées au Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales (Mict), afin que des enquêtes soient diligentées pour faire la lumière sur les différents cas de dénonciations de distribution partisane, indique la note portant la signature du secrétaire général du palais national, Anthony Barbier.

Des mesures correspondantes seront prises à l’encontre des contrevenants, soutient le pouvoir, qui souligne que toutes les autorités de l’État sont solidaires du peuple haïtien dans ces moments de grandes douleurs.

La présidence insiste sur l’obligation qui est faite aux délégués, vices-délégués, élus locaux, l’Office de protection civile (Opc) et à l’administration publique en général, de gérer de manière transparente les maigres ressources de l’État et les contributions des partenaires nationaux et internationaux.

Dès l’annonce des aides de la communauté internationale, le responsable du mouvement démocratique populaire (Modep), Guy Numa, mettait déjà en garde contre la gestion inadéquate de ces aides qui vont, dit-il, créer de nouveaux riches en Haïti comme au niveau international, au détriment des victimes.

Un plan de réponse est en train d’être élaboré par le gouvernement, qui coordonnera l’assistance internationale, avait affirmé le premier ministre Enex Jean-Charles, lors d’une conférence de presse.

Cependant, deux semaines après le passage de l’ouragan Matthew, certaines zones dévastées n’ont pas encore reçu d’assistance humanitaire.

Une grande partie de l’assistance est focalisée sur des régions du Sud et de la Grande-Anse (Sud-Ouest), qui sont jusqu’ici les plus touchées par l’ouragan.

Il faut que « l’aide humanitaire s’inscrive dans le cadre de stratégies contrôlées et définies par les acteurs haïtiens » et d’une vision à long terme, a recommandé Camille Chalmers, dirigeant de la Plateforme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif (Papda). [am emb gp apr 19/10/2016 10 :23]

Photo logo : Gotson Pierre
Un jeune à André, dans la région de Beaumont, dans la Grand’Anse, où des sinistrés se plaignent de n’avoir reçu aucune aide.Alter Press

 

Stay SWITCH for more info…

 

We appreciate your comments and suggestions!

 

SFMH!

 

Epi Nou Switch!

Leave a Reply

Close
Please support the site
By clicking any of these buttons you help our site to get better