La politique s’invite sur le terrain de l’Atlético Madrid face au FC Barcelone

On savait dès l’annonce du calendrier que ce match de la huitième journée de la Liga serait chaud. Avec le Real Madrid, l’Atletico de Madrid et le FC Barcelone sont deux des places fortes du football espagnol, depuis quelques années.

C’était cependant sans compter sur un contexte politique particulièrement tendu, alors qu’une partie de la Catalogne revendique son indépendance vis-à-vis du royaume d’Espagne: autant dire que tous les ingrédients étaient réunis pour un match tendu, qui a tenu toutes ses promesses (1-1), samedi 14 octobre au soir.

la suite après cette publicité

Même avant le début de la rencontre, les signes envoyés par les tribunes du Wanda Metropolitano (du nom de l’entreprise chinoise qui sponsorise le nouveau stade de l’Atletico étaient clairs : ici, c’est l’Espagne. Les supporters du club madrilène ont sorti les drapeaux espagnols pendant l’échauffement des joueurs catalans, aux cris de « Viva España ».

S’il arrivait que le club catalan soit hué lors de longues phases de possession en début de match, les sifflets n’ont pas continué pendant toute la rencontre. Un joueur a toutefois eu droit à un traitement particulier: à chaque touche de balle, ou presque, le défenseur barcelonais Gerard Pique a été pris à parti par les supporters madrilènes.

Il y a deux semaines, Pique était allé voter, et avait appelé les Catalans à en faire de même (sans cependant leur dire quoi voter) lors du référendum pour l’indépendance catalane. Le défenseur est devenu depuis la principale cible des supporters qui s’opposent à ce qui se passe en Catalogne. Quand il avait rejoint la sélection espagnole pour la fin des éliminatoires pour la Coupe du monde, Piqué avait déjà été sifflé (mais aussi acclamé) par ses propres supporteurs, lors du match face à l’Albanie qualificatif pour la Coupe du monde 2018.

Alors que le Madrilène Saul Niguez a inscrit le premier but de la rencontre en première période, sur une superbe frappe de l’extérieur de la surface de réparation, le Barça aurait pu revenir au score plus tôt. Notamment sur un coup-franc de son génie argentin, Lionel Messi, mais sa frappe a trouvé le poteau gauche de Jan Oblak.

C’est finalement Luis Suarez, l’attaquant barcelonais, qui a permis aux Catalans d’éviter leur première défaite de la saison, sur un centre de Sergi Roberto. Le gardien madrilène n’a rien pu faire sur cette tête, à quelques mètres du but.

Avec ce match nul, l’Atletico Madrid met fin à la série de sept victoires consécutives du Barça, et remonte à la troisième place après la défaite de Séville, un peu plus tôt dans la journée. Barcelone compte cinq points d’avance sur le Real Madrid en tête de championnat, et toujours six sur l’Atletico

Stay SWITCH for more info…..

We appreciate your comments and suggestions!

Epi Nou Switch!

Source LE MONDE

Leave a Reply

Close
Please support the site
By clicking any of these buttons you help our site to get better